Chateaulin le drapeau 1870
Entrez un sous-titre ici

Un drapeau de 150 ans qui dormait au grenier de la mairie


« Nous l'avons retrouvé dans le grenier de la mairie il y a environ 10 ans. Nous ne savons pas quelle a été sa vie, il était simplement stocké. Il revient aujourd'hui à la mairie, entièrement restauré », explique Marie-Hélène Gouerec, adjointe à la culture et au patrimoine, devant le drapeau restauré de la 204e section des Vétérans des Armées de Terre et de Mer 1870-1871.

Un travail d'orfèvre pour rendre au drapeau d'apparat son éclat . Il a rejoint la mairie de Châteaulin après être passé entre les mains expertes d'Angélique Durif, restauratrice du patrimoine textile, près de Rennes. La jeune femme explique son travail de rénovation sur le drapeau de soie : « Nous avons tout d'abord décousu les bords, enlevé la frange, c'était comme un puzzle ! Les soies écrues et rouges étaient fragmentaires. Nous avons dépoussiéré et nettoyé en surface. Il fallait trouver les bonnes nuances de couleurs pour teindre les tissus. Nous avons ajouté un film de soie. Le lettrage n'était pas abîmé. » Pour la jeune femme, il s'agit du 3e drapeau de 1870 qu'elle restaure en 2020. Le coût de cette rénovation est de 4 500 €, non subventionnés.

1870-1871 - une guerre méconnue Si la vie du drapeau retrouvé à Châteaulin reste un mystère, la guerre de 1870 est tout aussi méconnue. Cette guerre franco-allemande, parfois appelée guerre franco-prussienne, opposa du 19 juillet 1870 au 28 janvier 1971 la France à la Prusse. Cette guerre courte mais destructrice portait en elle les fondements des futurs conflits mondiaux, par la modernisation des moyens militaires. Les troupes prussiennes écrasent les Français, très mal préparés, le plus souvent inférieurs en nombre et mal commandés. Un armistice, signé en 1871, marque l'annexion de l'Alsace Lorraine par l'Allemagne, la chute du Second Empire Français et de l'empereur Napoléon III et annonce la guerre de 1914-1918.

Le drapeau bientôt exposé au public Ce drapeau devrait être exposé au public lors des journées du patrimoine qui auront lieu le samedi 19 et le dimanche 20 septembre. « L'église de Notre-Dame-de-Châteaulin semble le lieu le plus approprié. Nous verrons ensuite comment mettre en valeur un tel objet, qui est très rare. Il n'y en aurait que quelques-uns recensés en France », précise Marie Simon, du service culture et patrimoine de la ville.


Le drapeau de 1870 a livré ses secrets

Grâce à Annie Verveur, on en sait désormais plus sur Joseph-Marie Reussard qui, en 1899, décida de créer un drapeau en hommage aux vétérans de la guerre de 1870.

On connaît désormais l'histoire du drapeau de la 204e section des Vétérans des Armées de Terre et de Mer 1870-1871 du canton de Châteaulin. Vieux de plus d'un siècle, ce drapeau d'apparat prenait la poussière dans le grenier de la mairie.

Le drapeau de la 204e section des vétérans après restauration. | OUEST-France

« L'historien Guy Leclerc nous avait soufflé l'idée de le restaurer. En 2020, nous l'avons confié aux mains expertes d'Angélique Durif, restauratrice du patrimoine textile. Il nous est revenu entièrement restauré mais en gardant ses secrets », explique Marie Simon, du service culture et patrimoine de la ville.

Il n'en a pas fallu plus pour éveiller la curiosité d'Annie Verveur, historienne locale : « Ce drapeau m'intéressait. Bien souvent les objets ont une histoire et sont le point de départ de mes recherches. »

À partir d'articles de la presse locale ancienne (Le Bas Breton, La Dépêche de Brest et L'Union Agricole des Bulletins, Le Vétéran) et des registres matricules, la férue d'histoire locale a pu découvrir la personne qui a entrepris la création de ce drapeau, un certain Joseph-Marie Reussard, pâtissier châteaulinois.

Financé par une quête

Créée en 1893, la Société nationale de retraites Les Vétérans des Armées de Terre et de Mer 1870-1871 avait pour but d'établir une fraternité entre ses membres, les survivants des guerres et aussi ceux qui ont accompli un service militaire.

À Châteaulin, c'est en août 1898 que la 204e section fut créée par Joseph-Marie Reussard. Le 8 janvier 1899, le président de la 204e section organise une quête pour financer l'achat d'un drapeau pour la section. Cette première collecte récolte près de 100 francs. La remise officielle du drapeau a lieu le 18 juin 1899, lors de la fête de la 204e section.

Né à Vitré, Joseph-Marie Reussard est arrivé à Châteaulin après la guerre de 1870 où il exerce le métier de pâtissier, au 22, quai de Brest. Il était très actif dans la vie locale et recevra à ce titre de nombreuses médailles d'honneur. Il n'est pas épargné par la dureté de la vie et endurera la guerre, la prison durant huit mois en Allemagne, la perte de trois de ses cinq enfants...

Il meurt d'une embolie, en 1922, alors qu'il revient de l'inauguration du monument aux morts pour la Patrie, à Saint-Ségal.

La pâtisserie Reussard était située 22, quai de Brest | DR

À la recherche des conscrits de cette guerre

Aujourd'hui, si Annie Verveur a pu retrouver l'origine du drapeau, il lui reste encore à retracer le vécu des conscrits de cette guerre. « La devise "Oublier ! Jamais !", inscrite au dos du drapeau, c'est aussi pour ne pas oublier qui étaient ces vétérans. Des conscrits et des mobiles du canton de Châteaulin ont participé aux campagnes contre l'Allemagne, plusieurs ont été faits prisonniers. Sur les registres de la mairie, on relève 84 engagements volontaires pour la durée de la guerre, à compter du 12 août 1870. Ces hommes ont été dirigés principalement vers le 97e régiment de ligne 17 et le 17e de ligne 15. »

L'historienne a pu identifier quelques conscrits grâce aux registres militaires. Si des personnes ont un membre de leur famille qui a fait cette guerre, ils peuvent se manifester auprès d'Annie Verveur. « Cela m'aiderait et je peux aussi les aider », résume la passionnée d'histoire.

Contact : verveur.annie@orange.fr

Article de OUEST FRANCE du 13 octobre 2020