Guilligomarc'h

Pays de Quimperlé 29130

Comité du Souvenir Français de Guilligomarc'h

Pays de Quimperlé

Président du comité : Roland Jonot

adresse mèl : rjonot.sf29@laposte.net

--------------------------------------------------------------Retour

22 février 2022

Rédené. Le Souvenir français souhaite un recensement

Objectifs

Aucune tombe de Mort pour la France, ne doit disparaître des cimetières communaux, aucun monument, aucune stèle combattante ne doit être à l'abandon. Un objectif qu'a présenté le président local de l'association du Souvenir français, Roland Jonot, et le premier adjoint de Guilligomarch, Philippe Aubanton, samedi matin, aux élus, anciens combattants et familles. Il s'agit de localiser les tombes, « C'est un devoir de mémoire, il est important que les futures générations aient, une connaissance de l'histoire », insiste Philippe Aubanton. L'association est présente aux cérémonies officielles en faisant participer divers organismes ou l'armée.

Bénévoles

L'association, qui se veut présente dans toutes les communes deQuimperlé communauté, cherche des volontaires pour faire tous les relevés des tombes et endroits où se trouvent ces morts. Alain Méléard, ancien professeur d'histoire à la retraite, et membre du Souvenir français, fait remarquer « qu'un dossier historique a été fait en 2018, et se trouve en mairie ». Un appel est donc lancé, vers les anciens et familles, afin de recenser tombes ou stèles, pour le compte du ministère des Armées.

Référent

L'association espère faire nommer dans chaque commune un référent, membre du conseil municipal, qui sera un interlocuteur de l'association. Le suivi des tombes familiales, parfois défaillant, pourrait dans ce cas éviter que les ossements des tombes abritant un Mort pour la France ne puissent être mis à la fosse commune. Mireille Pochon sera la référente auprès des familles, des volontaires du devoir de mémoire et de l'association du Souvenir français.                        Ouest France : Publié le 22 02 2022


9 février 2022

Le travail de mémoire se poursuit à Guilligomarch avec Le Souvenir Français

Avec le temps, les associations d'anciens combattants tendent à disparaître, et logiquement des comités Le Souvenir Français s'installent dans les communes pour ne pas oublier. À Guilligomarc'h, celui qui a été créé récemment œuvre sur l'ensemble du pays de Quimperlé. Il a reçu son drapeau en 2021 et déjà de nouveaux adhérents s'en sont rapprochés. En assemblée générale, sous la présidence de Roland Jonot, une dizaine d'adhérents ont fait le point sur l'avancée de leurs objectifs, samedi 5 février à la mairie.

Jean-Paul Husté et Philippe Aubanton ont présenté l'association aux élus des communes d'Arzano et Locunolé, et vont poursuivre en ce sens sur le territoire. Ils ont recensé les tombes des « morts pour la France » au cimetière communal qui en compte six, afin de ne pas les oublier lors des cérémonies officielles du 8-Mai et du 11-Novembre, mais aussi pour assurer leur entretien dans le temps. Une quête le 1er novembre doit permettre au comité de recueillir quelques fonds. À Locunolé, c'est Adeline Louis qui prend le relais pour réaliser ce recensement et entretenir le travail de mémoire auprès des jeunes.

Le Télégramme  Publié le 9 février 2022


8 février 2022

 Le Comité du Souvenir Français lance un appel aux bénévoles

Les membres du bureau du Souvenir Français et les représentants municipaux de Guilligomarc'h et Locunolé. | OUEST-FRANCE

Les membres du Comité du Souvenir Français de Guilligomarc'h et du pays de Quimperlé, ont tenu leur assemblée générale annuelle, samedi, à la salle des réunions de la mairie. Roland Jonot, président de l'association, a présenté un rapport moral très encourageant pour le devenir de l'association. Le bilan financier reste modeste et devrait s'accroître avec la venue de nouveaux adhérents.

Activités en 2021

Deux rosiers ont été plantés de part et d'autre de la stèle du Porzou, pour les trois civils fusillés, sans procès, en 1944. Le 17 avril, le drapeau de l'association a été réceptionné, grâce aux subventions diverses.

Les cérémonies commémoratives traditionnelles ont pris une certaine ampleur avec la présence représentative de la gendarmerie nationale, des sapeurs-pompiers, des élèves de l'école navale, ainsi que d'un piquet d'honneur de l'école des fusiliers commandos de Lanester.

Le recensement des sites, monuments et tombes des « Morts pour la France » a été lancé dans les seize communes de Quimperlé communauté, afin de compléter le fichier national du ministère des Armées.

Perspectives pour l'année 2022

Le comité participera aux cérémonies du 8-Mai et du 11-Novembre, à diverses représentations officielles, ainsi qu'à l'assemblée générale de la délégation départementale du Finistère, puis au rendez-vous mémoire à Brest.

Il est fait appel aux bénévoles, des seize communes de Quimperlé communauté, pour renforcer les équipes qui recensent toutes les tombes (même familiales), stèles et monuments divers comportant des soldats ou civils, déclarés « Mort pour la France ». La présentation de l'association se poursuivra auprès des maires et des conseils municipaux de la communauté, pour les sensibiliser à l'importance de la mission de recensement qui est celle du Souvenir Français, pour le compte du ministère des Armées.

Elle espère faire nommer dans chaque commune, un référent, membre du conseil municipal, qui sera un interlocuteur privilégié, puis solliciter un droit de quête dans chacune des seize communes.

Prochainement, le suivi des tombes familiales n'entrera pas dans les obligations des communes, cependant, malgré la défaillance des familles pour quelque cause que ce soit, les ossements des tombes abritant un « Mort pour la France » ne pourront être mis à la fosse commune.

Ouest-France Publié le 08/02/2022


8 mai 2021

Le Télégramme Publié le 08 mai 2021

Porte-drapeaux en famille à la cérémonie du Souvenir, à Guilligomarc'h

Lors de la cérémonie du 8-Mai 1945, à Guilligomarc'h, les drapeaux étaient portés par Aymeric Jégo et Jean Hélou, son grand-père.

C'est en petit comité que s'est déroulée la cérémonie du 8-Mai 1945, conduite par Philippe Aubanton, adjoint au maire à Guilligomarc'h et président de la section locale de l'UNC, samedi, au monument aux Morts. Deux drapeaux étaient présents et représentaient, pour l'un, l'UNC, qui conserve quelques adhérents, et pour l'autre, le Souvenir français, comité récemment créé dans la commune.

J'ai toujours accompagné mon grand-père aux cérémonies du Souvenir.

Jean Hélou, 86 ans, est le porte-drapeau de l'UNC. Ancien d'Algérie, il y a passé 21 mois, de fin 1955 à début 1958. Son petit-fils Aymeric Jégo, 28 ans, n'a pas hésité à rejoindre le Comité du Souvenir Français lors de sa création, en 2020, tout en assurant le rôle de porte-drapeau.

L'assurance d'une continuité

« J'ai toujours accompagné mon grand-père aux cérémonies du Souvenir, aussi je trouvais logique de m'investir en honorant les victimes des guerres », souligne le jeune homme, en toute simplicité. « Les anciens combattants sont ainsi assurés d'une continuité dans le souvenir des Morts pour la France », rappelle Roland Jonot, président du Souvenir français.


Comité de Guilligomarc'h - Pays de Quimperlé

Constitué le 15 février 2020

Cette photo représente le bureau et une partie des adhérents réunis lors d'une réunion de lancement du 15/02/2020.

Après avoir été initialisé le 01/01/2020 comme Section de Guilligomarc'h du comité de Concarneau, le Comité du Souvenir Français de GUILLIGOMARC'H-Pays de QUIMPERLÉ est créé officiellement le 01/05/2020 comme 18eme comité du Souvenir Français du Finistère. A ce titre, Il a reçu pour mission d'étendre notre influence sur les communes du Pays de Quimperlé qui sont intéressées pour soutenir nos actions comme adhérents ou sympathisants.

Après un début prometteur au premier trimestre 2020 et suite aux articles parus dans la presse locales nous sommes 12 adhérents et plusieurs personnes du pays de Quimperlé se sont intéressés à nos actions.

Les contraintes liées à la Covid19 notamment les longues périodes de confinement et aussi les nouvelles obligations des banques envers les associations, ont limité nos travaux et principalement notre rayonnement dans le pays de Quimperlé.

La participation restreinte à la seule présence du Président du Comite lors des cérémonies des 8 mai et 11 novembre a été respectée.

Le comité remercie les membres du Conseil Municipal pour avoir accepter de nous donner une subvention exceptionnelle qui va permettre de commander le Drapeau nécessaire à la représentation du Comité aux diverses commémorations auxquelles nous sommes conviés. Nous espérons que 2021 puisse nous permettre de relevé le défi.


Guilligomarc'h. Souvenir français : création d'une section locale

Article de Ouest France paru le 18 février 2020

Pour faire face à la disparition progressive d'associations de combattants, et pour préserver la mémoire collective, le comité du Souvenir français va créer une section locale.

Samedi en fin de matinée, à la salle Ty-an-Holl, Jean-Louis Mentec, Roland Jonot, président agréé par l'association nationale du Souvenir français, présentait face à un panel d'officiers supérieurs en retraite et d'autres personnes intéressées, les raisons de la création d'une section à Guilligomarc'h.

Nulle tombe de personnes déclarées « mort pour la France » ne doit disparaître des cimetières communaux, aucun monument, aucune stèle combattante ne doit être laissée à l'abandon.

Dans les cimetières communaux, un grand nombre de tombes familiales dans lesquelles sont inhumés des combattants « mort pour la France » sont entrées en déshérence, tant en raison de la suppression des concessions à perpétuité, qu'en raison de la mouvance géographique des familles.

À cela se rajoute la disparition progressive des associations de combattants, qui entretenaient les stèles et plaques commémoratives, entraînant l'abandon des sites concernés. Les comités du Souvenir français ont pour tâche d'établir un relevé des tombes et monuments abritant un « mort pour la France », afin d'assurer son entretien, pour la préservation de la mémoire collective.

Le Souvenir français veut perpétrer et enraciner le souvenir d'événements historiques, afin qu'ils perdurent dans les mémoires et ne disparaissent jamais. Pour cela, il est indispensable de maintenir la commémoration des journées nationales consacrées à l'histoire de ces événements, avec d'autant plus d'ardeur, que les rangs des associations d'anciens combattants s'éclaircissent au fil des ans. Le personnel enseignant est sollicité, afin de participer à la transmission du souvenir.

La section locale aura pour rôle de veiller au respect des objectifs du Souvenir français, avec, dans un premier temps, le recensement et l'état des tombes des « morts pour la France » inhumés au cimetière du bourg, à l'occasion des conflits de 1870, de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, des engagements du Vietnam, d'Algérie et des Opérations militaires extérieures de la France (Opex).

La maquette du futur drapeau de la section a été dévoilée. Elle sera réalisée dès que les fonds nécessaires auront été récoltés.


Un comité du Souvenir Français a été créé pour la mémoire

Le Télégramme Publié le 17 février 2020

La section compte déjà une douzaine d'adhérents autour de Roland Jonot, Aymeric Jégo et Daniel Gallo.

Une section du Souvenir Français, qui a pour vocation de conserver la mémoire de celles et ceux qui sont morts pour la France, vient d'être créée à Guilligomarc'h. Elle sera présidée par Roland Jonot, assisté par Aymeric Jego et Daniel Gallo et ouverte à tous.

La section sera présente aux commémorations, à savoir les 8 mai et 11 novembre au monument aux morts, et elle sera dotée d'un drapeau dont le financement est à l'étude.

Son rôle est aussi de recenser les tombes des Morts pour la France enterrés dans la commune pendant les Guerres de 1870, de la première et de la seconde guerre mondiale. Cette liste sera à entretenir avec les Guerres du Vietnam, d'Algérie et des divers Opex si besoin.

Une édition spéciale                                                                                                      

Souvenir Français désire pour son édition spéciale de la revue « 1940 Hommage aux morts pour la France » que chaque département français, désigne un mort pour la France en 1940 pendant la bataille de France et enterré dans son village ; article avec photo du défunt, une rapide description de sa vie et surtout des informations sur les lieux et circonstances de son décès est souhaité.


11 novembre 2020

Une cérémonie du 11 novembre en mode restreint comme partout,

avec lecture du communiqué officiel et dépôt de gerbe sans présence

de public.


Cérémonie du 8 mai 2020


24 avril 2021

Guilligomarc'h. Un drapeau pour la section du Souvenir Français

C'est samedi matin que Gaëtan Leguen, des Établissements Leguen de Brest, a remis à Roland Jonot, président du Comité du Souvenir Français de Guilligomarc'h - Pays de Quimperlé, son drapeau. Créé l'an dernier, le comité va poursuivre le travail de mémoire auprès de la population afin de rendre hommage aux anciens combattants avec celui de l'UNC-AFN, lors des cérémonies.

Ce drapeau, résistant aux intempéries, a été brodé avec sa devise : « À nous le souvenir, à eux l'immortalité ». Une remise officielle par le délégué du Souvenir Français du Finistère aura lieu plus tard.

Le Télégramme Publié le 18 avril 2021

Le Comité du Souvenir Français de Guilligomarc'h a reçu son drapeau

Samedi, à la mairie, les représentants du comité du Souvenir français, en compagnie des Anciens combattants d'Afrique du Nord, ont reçu des mains de Gaëtan Le Guen, maître tailleur, le drapeau de la section du comité du Souvenir français de Guilligomarc'h. La cérémonie a eu lieu en présence d'Alain Follic, maire, Jean-Paul Husté, général en retraite, et Philippe Aubanton, colonel en retraite, représentant la section UNC-AFN

Roland Jonot, président de la section du Souvenir Français, attendait impatiemment cette remise : « Notre drapeau nous permettra enfin d'être représentés lors des commémorations. »

La section compte onze membres. (Émeric Le Strat), jeune bénévole du comité, est désigné en tant que porte-drapeau. Il suit les traces de son grand-père, Jean, qui assure depuis de longues années la charge de porte-drapeau de l'UNC-AFN de Guilligomarc'h.

Le créateur du drapeau, Gaëtan Le Guen, maître tailleur, est responsable de l'atelier lorientais situé dans la base des fusiliers commandos de marine. « Notre société, la SAS Le Guen, est spécialisée dans la broderie. Nous travaillons essentiellement pour l'armée, la police et les sapeurs-pompiers ». Le drapeau est réalisé en Ottoman, un tissu spécial pour la broderie, imperméable et résistant aux intempéries.

Le Souvenir français est une association fondée en 1887, reconnue d'utilité publique depuis le 1er février 1906, qui a pour vocation d'honorer la mémoire de combattants morts pour la France, qu'ils soient français ou étrangers. Ses membres entretiennent et fleurissent les tombes en déshérence, les monuments et plaques commémoratives.

Le Souvenir français est présent lors des journées du 8 mai, du 14 juillet, du 11 novembre, ainsi que le 1er novembre, journée d'hommage aux Morts pour la France.

Une petite correction sur l'article: la livraison a eu lieu le samedi 24/4/2021 devant la mairie de Guilligomarc'h. Excepté M. LEGUEN fournisseur (à droite sur la photo), les six autres personnes présentes sont des adhérents au comité ( le Maire, son premier adjoint et un membre du conseil ont dans ce cas chacun une double casquette élu et adhérent). Aymeric JEGO (et non Le Strat) est bien mon porte drapeau.

Ouest France: Publié le 23/04/2021