Guilligomarc'h

Pays de Quimperlé 29130

Comité du Souvenir Français de Guilligomarc'h

Pays de Quimperlé

Président du comité : Rolant Jonot

adresse mèl : rjonot.sf29@laposte.net

---------------------------------------------------------------------------Retour

Comité de Guilligomarc'h - Pays de Quimperlé

Constitué le 15 février 2020

Cette photo représente le bureau et une partie des adhérents réunis lors d'une réunion de lancement du 15/02/2020.

Après avoir été initialisé le 01/01/2020 comme Section de Guilligomarc'h du comité de Concarneau, le Comité du Souvenir Français de GUILLIGOMARC'H-Pays de QUIMPERLÉ est créé officiellement le 01/05/2020 comme 18eme comité du Souvenir Français du Finistère. A ce titre, Il a reçu pour mission d'étendre notre influence sur les communes du Pays de Quimperlé qui sont intéressées pour soutenir nos actions comme adhérents ou sympathisants.

Après un début prometteur au premier trimestre 2020 et suite aux articles parus dans la presse locales nous sommes 12 adhérents et plusieurs personnes du pays de Quimperlé se sont intéressés à nos actions.

Les contraintes liées à la Covid19 notamment les longues périodes de confinement et aussi les nouvelles obligations des banques envers les associations, ont limité nos travaux et principalement notre rayonnement dans le pays de Quimperlé.

La participation restreinte à la seule présence du Président du Comite lors des cérémonies des 8 mai et 11 novembre a été respectée.

Le comité remercie les membres du Conseil Municipal pour avoir accepter de nous donner une subvention exceptionnelle qui va permettre de commander le Drapeau nécessaire à la représentation du Comité aux diverses commémorations auxquelles nous sommes conviés. Nous espérons que 2021 puisse nous permettre de relevé le défi.


Guilligomarc'h. Souvenir français : création d'une section locale

Article de Ouest France paru le 18 février 2020

Pour faire face à la disparition progressive d'associations de combattants, et pour préserver la mémoire collective, le comité du Souvenir français va créer une section locale.

Samedi en fin de matinée, à la salle Ty-an-Holl, Jean-Louis Mentec, Roland Jonot, président agréé par l'association nationale du Souvenir français, présentait face à un panel d'officiers supérieurs en retraite et d'autres personnes intéressées, les raisons de la création d'une section à Guilligomarc'h.

Nulle tombe de personnes déclarées « mort pour la France » ne doit disparaître des cimetières communaux, aucun monument, aucune stèle combattante ne doit être laissée à l'abandon.

Dans les cimetières communaux, un grand nombre de tombes familiales dans lesquelles sont inhumés des combattants « mort pour la France » sont entrées en déshérence, tant en raison de la suppression des concessions à perpétuité, qu'en raison de la mouvance géographique des familles.

À cela se rajoute la disparition progressive des associations de combattants, qui entretenaient les stèles et plaques commémoratives, entraînant l'abandon des sites concernés. Les comités du Souvenir français ont pour tâche d'établir un relevé des tombes et monuments abritant un « mort pour la France », afin d'assurer son entretien, pour la préservation de la mémoire collective.

Le Souvenir français veut perpétrer et enraciner le souvenir d'événements historiques, afin qu'ils perdurent dans les mémoires et ne disparaissent jamais. Pour cela, il est indispensable de maintenir la commémoration des journées nationales consacrées à l'histoire de ces événements, avec d'autant plus d'ardeur, que les rangs des associations d'anciens combattants s'éclaircissent au fil des ans. Le personnel enseignant est sollicité, afin de participer à la transmission du souvenir.

La section locale aura pour rôle de veiller au respect des objectifs du Souvenir français, avec, dans un premier temps, le recensement et l'état des tombes des « morts pour la France » inhumés au cimetière du bourg, à l'occasion des conflits de 1870, de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, des engagements du Vietnam, d'Algérie et des Opérations militaires extérieures de la France (Opex).

La maquette du futur drapeau de la section a été dévoilée. Elle sera réalisée dès que les fonds nécessaires auront été récoltés.


Un comité du Souvenir Français a été créé pour la mémoire

Le Télégramme Publié le 17 février 2020

La section compte déjà une douzaine d'adhérents autour de Roland Jonot, Aymeric Jégo et Daniel Gallo.

Une section du Souvenir Français, qui a pour vocation de conserver la mémoire de celles et ceux qui sont morts pour la France, vient d'être créée à Guilligomarc'h. Elle sera présidée par Roland Jonot, assisté par Aymeric Jego et Daniel Gallo et ouverte à tous.

La section sera présente aux commémorations, à savoir les 8 mai et 11 novembre au monument aux morts, et elle sera dotée d'un drapeau dont le financement est à l'étude.

Son rôle est aussi de recenser les tombes des Morts pour la France enterrés dans la commune pendant les Guerres de 1870, de la première et de la seconde guerre mondiale. Cette liste sera à entretenir avec les Guerres du Vietnam, d'Algérie et des divers Opex si besoin.

Une édition spéciale                                                                                                      

Souvenir Français désire pour son édition spéciale de la revue « 1940 Hommage aux morts pour la France » que chaque département français, désigne un mort pour la France en 1940 pendant la bataille de France et enterré dans son village ; article avec photo du défunt, une rapide description de sa vie et surtout des informations sur les lieux et circonstances de son décès est souhaité.


11 novembre 2020

Une cérémonie du 11 novembre en mode restreint comme partout,

avec lecture du communiqué officiel et dépôt de gerbe sans présence

de public.


Cérémonie du 8 mai 2020