Rendez-vous de la Mémoire et de la Citoyenneté 

Fouesnant les Glénan

11 novembre 2019

Force est de constater que les commémorations ne rassemblent aujourd'hui que les personnes concernées ou profondément convaincues de l'importance de la cérémonie. Au-delà du Recueillement et du Souvenir dus à celles et ceux qui sont Morts pour la France, elles permettent pourtant à chacun de réfléchir sur sa propre place dans notre société dont le tissu de la population évolue rapidement. Ernest Renan n'écrivait-il pas en 1887 que la Nation se définit par la volonté de vivre ensemble et de partager une Histoire commune ? Face à ce constat se pose alors la question de savoir si les outils de la construction de la citoyenneté sont aujourd'hui adaptés aux modes de vie et aux fondamentaux sociétaux du XXIème siècle. 

Faisant suite à la proposition du "Souvenir Français" et reprenant le principe des "Assises de la Mémoire partagée" de Rennes en 2014, Monsieur le Directeur départemental de l'ONACVG a placé cette réflexion au sein des travaux de la commission Mémoire présidée par Monsieur le Préfet du Finistère. L'organisation d'un temps fort sur la Mémoire et la Citoyenneté a ainsi été décidée.

En mars 2019, le titre de "Rendez-vous de la Mémoire et de la citoyenneté" a remplacé celui "d'Assises de la Mémoire" afin de pointer l'aspect récurrent de l'opération et de le rendre plus proche de la population. Le principe d'une mise en situation historique suivi de tables rondes a été retenu. La ville de Fouesnant les Glénan s'est proposée pour recevoir ce premier événement le 11 novembre après-midi. Orienté vers les élus, les adultes mais aussi les entreprises, il a été le premier événement mémoriel sous cette forme en France.

Le matin, une cérémonie devant le monument aux Morts pour la France rassemblait les élèves de la commune avec Monsieur Roger Le Goff, maire de Fouesnant les Glénan Après avoir souhaité la bienvenue aux personnes présentes, il a lancé les débats en posant le thème du Rendez-vous par l'introduction de deux paramètres fondamentaux:

- L'Histoire et la Citoyenneté, un exemple partir de la (les) Résistance(s) par Monsieur Christian Bougeard, Historien, Professeur émérite d'histoire contemporaine à l'université de Bretagne occidentale à Brest, - Les Archives et la Citoyenneté, patrimoine historique matériel, militaire, civil ou industriel par Monsieur Bruno Corre, Directeur des archives départementales.

La première table ronde portait sur la transmission mémorielle vers la jeunesse, enjeux et méthodologie avec des jeunes fouesnantais et Anzia Camus étudiante de l'Université de Bretagne Occidentale de Quimper. Hors temps scolaire, un sondage a été effectué auprès de 437 lycéens et étudiants.

Ce travail sur la Mémoire montre une forte participation des jeunes femmes, 63% pour 36% de jeunes hommes, ou que 72,8% d'entre se considèrent concernés à par le "Travail de Mémoire" ou encore que seulement 19% des personnes sondées ont participé à un concours scolaire centré sur le travail de Mémoire comme le Concours National de la Résistance et de la Déportation ou celui des Petits artistes de la Mémoire.

La table ronde suivante a mis en évidence le principe de la transmission de la mémoire et de la citoyenneté. Monsieur Roger Guillamet, Président d'honneur de l'association des Familles de Compagnons de la Libération, Madame Andrée Le Gall-Sanquer, Présidente de l'association de mémoire Dourdon, Monsieur Alain Méléard, Président du comité départemental du Concours National de la Résistance et de la Déportation, Monsieur Nicolas Kermarrec, Adjoint au Maire de Lesneven sont intervenus sur le sujet en présentant d'une part leurs actions et d'autre part les domaines accessibles qui doivent être utilisés.

La troisième et dernière table ronde de ce premier rendez-vous a montré que la Mémoire peut aussi être un enjeu économique pour les territoires. C'est ainsi que Messieurs Yann Duclos et Vincent Coppola de la Chambre de commerce et de l'industrie de Quimper, Monsieur Dominique Cap, Président de l'association des maires de Bretagne, Monsieur Jean-Charles Larsonneur, Député de la deuxième circonscription du Finistère et Monsieur Philippe Paul, Sénateur du Finistère, vice-président de la commission de la défense et des affaires étrangères du Sénat ont 

échangé sur ce sujet. Il s'agit d'un vecteur qui doit pouvoir être optimisé dans la construction de la citoyenneté et être un outil à la disposition des enseignants. Il est actuellement insuffisamment utilisé comme le montre le sondage précédent. 

Ce premier rendez-vous était placé sous la présidence de Monsieur Aurélien Adam, Sous-préfet et Directeur de cabinet de Monsieur le Préfet du Finistère. Outre les parlementaires déjà cités, les participants ont noté les présences de Monsieur le Sénateur Michel Canévet, de Madame la Députée Liliana Tanguy, de Monsieur l'assistant parlementaire de Madame la députée Anaïg Le Meur et de maires des communes avoisinantes.

L'ordre du jour étant épuisé, Madame Claudie Balcon, Maire de Lesneven a proposé que l'édition suivante de ces Rendez-vous de la Mémoire et de la Citoyenneté se tienne dans sa commune.

Tous les commentaires sur cet événement ont été positifs. Ils montrent que le sujet est vaste, indispensable et nécessite un travail important sur les fondamentaux du savoir vivre ensemble reposant sur l'engagement citoyen. Le concept novateur de ce moment de réflexion a permis à la jeunesse impliquée dans des actions de mémoire de prendre la parole et d'exprimer son ressenti et ses attentes en matière de transmission de la Mémoire.

Le sondage réalisé à cet occasion est particulièrement instructif. Il a permis de constater que la jeunesse ne demande qu'à se saisir de son Histoire pour construire son avenir. Enfin pour la première fois, des acteurs économiques ont également pu exprimer leur opinion sur des sujets apparemment éloignés de leurs préoccupation. Le développement de la filière du tourisme de Mémoire, créatrice d'emplois, prouve par ailleurs que la transmission mémorielle est l'affaire de tous et s'inscrit concrètement dans la vie de nos territoires. Enfin, il ressort des différents échanges que la Mémoire et la Citoyenneté ne sont pas l'exclusivité de tel ou tel acteur mais qu'elle est de la responsabilité de la Nation.

Les réunions de la commission mémoire tenues à la Préfecture après cette première édition des Rendez-vous de la Mémoire et de la Citoyenneté, ont vu se joindre à cet élan celles des associations d'anciens combattants qui n'étaient pas présentes à Fouesnant. L'Éducation nationale par le biais du Trinôme académique est maintenant également présente. La date retenue pour la seconde édition est celle du 11 mars 2021, journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme. Au jour de la rédaction de cette fiche, le thème retenu pourrait être l'engagement citoyen avec pour exemples l'engagement militaire dans les opérations extérieures mais aussi dans la société civile comme dans la Société National de Sauvetage en Mer (SNSM).

Comme pour la première édition, il pourrait être proposé que la conclusion de ce second Rendez-vous de la Mémoire et de la Citoyenneté soit portée par les élus et parlementaires.