Plonevez du Faou
29530

Comité du Souvenir Français de Plonevez du Faou

Président du comité : Yvan Nicodème

adresse mèl : yvan.nicodeme655@orange.fr 

----------------------------------------------------------------------------Retour

Lundi 3 août 2020

Cérémonie de Pont Ar Stang Vian en Landeleau

76 ème anniversaire de la tragédie du 3 août 1944

Cette année cette commémoration a pu se déroulée au monument de Pont Stang . Depuis 3 ans le site était rendu inaccessible par les travaux de la 4 voies N 164 entre Carhaix et Chateaulin.

Plus d'une centaine de personnes étaient présentes. Parmi elles, les familles des victimes, des élus, Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, la sous-préfète Anne Tagand, et de nombreux maires, dont Yvon Coquil, maire de Landeleau et madame Marguerite Bleuzen maire de Plonevez.

Samedi 11 juillet 2020

Le devoir de mémoire résiste à la crise sanitaire

Stèle de Trébuon

Le comité local du Souvenir Français et Madame le maire Marguerite Bleuzen, ont rendu hommage aux martyrs tombés sous les balles nazis il y a 76 ans

Stèle de Kerbron à la limite de la commune du Cloitre Pleyben

Comme chaque année, le Comité local du souvenir français s'est réuni aux deux stèles respectives de Trébuon et Kerbron pour commémorer les tragiques événements du 11 et 12 juillet 1944 : le souvenir du massacre de cinq jeunes hommes par les Allemands. A Trébuon, deux résistants sont tombés sous les balles allemandes.

Albert Guennec âgé de 20 ans de St Coulitz, mortellement blessé par un milicien qui le laissa pour mort , est décédé quatre jours plus tard à l'hôpital de Carhaix.

Noël Lerrant qui avait 22 ans, dénoncé, fut pris dans la soirée et abattu par les allemands qui enquêtaient sur la disparition du corps d'Albert Guennec

Julien Lallouet, le, président honoraire du comité local, a été témoin de cette scène enfant, alors voisin de Noël Lerrant. « Un souvenir toujours aussi vivace qui hante les esprits »

Puis nous nous sommes rendus à la stèle de Kerbronn, située en pleine campagne, où, le 12 juillet 1944, trois jeunes autres résistants,  Germain Paris 21 ans , Henri Perennou 26 ans et Louis Salaün 24 ans, furent torturés et tués, dans d'atroces conditions, sous les yeux de la population masculine du Cloitre Pleyben contrainte d'assister à l'exécution. Les Allemands voulaient découvrir la cache du maquis qui se trouvait dans le village.



vendredi 8 mai 2020

Cérémonie marquant le 75e anniversaire de la victoire sur le nazisme 

Samedi 25 janvier 2020

Réunion annuelle statutaire du comité

Le comité local du Souvenir français s'est réuni, samedi matin, pour son assemblée générale, au café Chez Begot. Les seize membres présents ont débuté la séance par une minute de silence à la mémoire des adhérents disparus.

lire plus

 18 juin 2019 à Châteaulin